Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les divagations d'une orchidoclaste

Bienvenue dans le monde de divagations, de rêveries, de râleries sans filtre ni retouche d'une maman parisienne infirmière expatriée en Bretagne et désormais en PACA. Tu verras c'est pas mal, enfin j'crois, tu m'diras.

Aujourd'hui (enfin, il y a quelques semaines), je fais des Macarons

Publié le 5 Février 2013 par Elodie-Charlotte in Des nouvelles du quotidien ...

Voilà une pâtisserie que je n'ai jamais eu l'occasion de faire.

Il me fallait donc remédier à cela et mettre sur ma lettre au Père Noël un "petit kit" de démarrage. Petite lettre envoyée à mon frère pour le Père Noël de chez lui.

Pour ceux qui connaissent l'histoire et le boulot de mon frère, vous vous direz sûrement : mais évidemment à qui d'autre pouvait-elle demander ?
Bref, j'avais commandé mon petit kit de démarrage et je me disais qu'avec cela tout se passerait bien.

Je suis donc gâtée, car le Père Noël sudiste exhausse mon souhait en me rapportant deux planches de cuisson et un livre de Monsieur Christophe Felder.

 

Photos-diverses-et-Variees-2407.JPG

Macaron, (photographie personnelle, série "Sur fond Noir")


Les planches, ma foi fort pratique surtout quand, à l'inverse de mon frère, je n'ai pas le compas dans l'oeil. J'appréhendais de ne pas réussir à faire deux coques de la même taille et ce n'est guère drôle si je ne peux pas me débrouiller toute seule.

Ce n'est sans compter la "dédicace" de mon frère à l'intérieur de la couverture (vielle tradition chez nous) qui me dit avec beaucoup d'humour (je l'espère --') qu'il espère que ce livre m'aidera à réaliser une des plus difficile pâtisserie française.

Il rappelle également qu'il m'aime, et je profite de ces quelques lignes pour lui dire que moi aussi je l'aime, mon frère, mon jumeau, la réussite et la fierté de la famille.

Longue vie à toi, à ton art, à ton imagination, à la pâtisserie et à la haute gastronomie. Même si c'est de nombreux sacrifices, je suis très très fière de toi ! Monte, grimpe, encore et encore !!! Fais de ta vie ton rêve !!! 
Bon, allez, trêve de sentiments et d'émotions, sinon je sors les mouchoirs et ne termine jamais cet article.

Damned !!! Il faut aller faire quelques courses !!!

Et oui c'est mieux si on veut pouvoir travailler d'avoir au moins les ingrédients pour faire la recette.

Après deux grandes surfaces (rien que ça pour tout avoir... Moi chieuse, non si peu !!!), tout est là. Je pourrais presque y aller mais non, il manque quelque chose !!!

Mais c'est bien sûr : Un peu de musique peut être, parce que cuisiner et "pâtisser" sans musique je ne sais pas faire. 

 

Photos-diverses-et-Variees-2421.JPG

M, (photographie personnelle, série "Sur Fond Noir")

 

Cela étant et Monsieur Mathieu (dit M) chantant dans la maison, je commence par une lecture intensive et concentrée de la recette choisie.

Ça sera macarons au chocolat noir et ganache chocolat-jasmin. Là ça tombe bien, j'ai mon thé à utiliser et depuis le temps qu'il est dans sa boite il est intéressant de le travailler différemment qu'en infusion. Je sors tout et me lance dans mes pesées (pas de moi, bien évidemment, des ingrédients !!).

Le plan en inox se transforme progressivement et ma mise en place fin prête je peux me lancer (mais pas trop fort, hein!!)

Trois, deux, un, allumage des feux. Les flammes dansent.

Je mets tout doux ma crème et mon jasmin à infuser. Ça ne se sent pas comme ça, avec la crème, le jasmin. Ça m'impressionne après tout c'est tellement fort habituellement. Je me pose la question de l'utilité de l'alliance avec le chocolat mais après tout, pâtissier, c'est un métier. Il y a donc une utilité :D..

Pendant cet instant où je m'attarde sur ma ganache, le kitchenaid travaille pour moi.

C'est drôle comme ces objets prennent le contrôle et participent à la bonne réalisation de la préparation. Bref...

Ensuite on joue avec le sucre et sa cuisson. On veille à ne pas se brûler... Quand on n'a pas de thermomètre il y a une bonne technique mais impressionnante quand même. Tremper ses doigts dans l'eau froide et récupérer un peu de sucre pour revenir jouer avec lui dans l'eau froide. Quand on obtient une certaine texture c'est que la préparation est prête... C'est glam vu de loin mais pas fière à l'idée de mettre mes doigts dans le sucre chaud...

Ces étapes, diverses et variées, compter une heure à une heure trente... Je ne suis pas une pro, peut être que ça pourrait aller plus vite mais vu que tout était déjà prêt je me demande bien comment.... Ahhh mais siiii en arrêtant de chanter et de danser. Peut être, mais peut être pas...


avant-cuisson.JPG

Macarons : l'avant cuisson, (photographie personnelle, série "Mes Premiers Macarons")

 

Bon, là, tout de suite en voyant la photo, ça coule de source que certains vont se toucher pendant la cuisson... Même pas peur, on verra bien !!! 

Et, ma foi, ça a plutôt bien fonctionné... Bon, la prochaine fois je ferai le remplissage des coques avec une poche à douille. Car fragile comme bêbêtes !!

Alors, si la ganache est un peu trop froide et bien je peux vous assurer que c'est une sacré partie de jonglerie qui vous attend.

Un éléphant dans un magasin de porcelaine en somme. 

Après on goûte quand même, ça pourrait être intéressant !!

Un peu trop sucré pour moi, mais en même temps je prend plus de plaisir à faire qu'à manger. C'est comme les crêpes, je vais en faire pour un régiment mais, ... mais ce n'est pas le sujet voyons !!! 

 Soit, je reviens sur les macarons et le fameux ingrédients de la ganache : Le jasmin !!!

Et bien quelle surprise !!! Juste étonnant, comment décrire ce que cela rend ?! Et bien, là tout de suite en bouche on ne le sent pas vraiment, mais quelques secondes suffisent pour que le goût du chocolat explose avec cette pointe de jasmin englobant la langue, la voûte du palais (attendez, je sors ma science un peu, en bonne infirmière un peu de langage technique ne fait pas de mal), l'intérieur des joues. Souvenir d'une pause dans un salon de thés, Carroussel du Louvre : c'était bien !!! 

Ceci dit, je ne suis pas peu fière du résultat pour une première et j'ai même les félicitations du jury à distance, merci mon frère : "pas mal pour une première"...

Allez promis je ferai mieux la prochaine fois !!! 


photo--2-.JPG

Une gourmandise, (photographie personnelle, série "Mes Premiers Macarons")

 


Commenter cet article

hugoline 05/02/2013 11:08


j'aime beaucoup les macarons et votre article racontant en danse et musique votre première fabrication de cette friandise. J'avoue que j'hésite encore plus à me lancer dans leur fabrication et
préfère les déguster fabriqués par de plus doués que moi, merci encore :-)

Elodie-Charlotte 23/03/2013 23:19



Merci à vous pour votre commentaire !!


Pas évident comme élaboration, il faut du temps surtout et de la patience. 


Bonne fin de week-end