Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les divagations d'une orchidoclaste

Bienvenue dans le monde de divagations, de rêveries, de râleries sans filtre ni retouche d'une maman parisienne infirmière expatriée en Bretagne et désormais en PACA. Tu verras c'est pas mal, enfin j'crois, tu m'diras.

Je vapote [...] le retour

Publié le 17 Avril 2014 par Elodie - Charlotte Divague in Des nouvelles de mon boulot & moi...

1. Le temps que l'idée germe... 

Et oui, il fallait bien que je m'y remette. 

Deux ans après ma première tentative de sevrage tabagique (c'était : )  m'y revoilà... Et oui, il faut croire que la première fois n'était franchement pas la bonne et que je ne parvenais pas à rompre avec mon très cher (c'est le cas de le dire !) Royal 100's mentol ^^. Faut dire que ça fait un moment qu'on cohabite tous les deux.

Mais, le chiffre annoncé à chaque carte bleue chez mon buraliste (qui me mettait soigneusement mes deux-trois cartouches de côté tous les mois) a eu raison de notre couple ! Et oui, face à la nouvelle augmentation je me suis fais une raison. Et c'est bien connu, quand l'argent devient une question dans un couple, ça part en vrille et le divorce n'est pas bien loin. Il ne nous en aura pas fallu plus. C'est comme ça que ça c'est terminé. Mais en douceur malgré tout... Ou presque, j'y reviendrai un peu plus loin... 

 

Sans Titre, (photographie personnelle, série "Je vapote")

Sans Titre, (photographie personnelle, série "Je vapote")

Je m'attendais à ce que mon médecin du travail oublie ce petit défaut dans mon hygiène de vie face au moins vingt kilos qu'il m'annonce tout en s'excusant de ne pas m'avoir reconnu... En bon membre du CHSCT, tout de même ça aurait pu le marquer ! Bon, ok, à décharge, nous ne nous sommes pas vu souvent depuis un an mais tout de même je ne pensais pas avoir changé tant que cela. Faut dire que je me vois au quotidien donc la différence avant/après je ne la vois que sur les photos. 

Enfin bref, revenons à nos moutons, ou plutôt à nos cigarettes. Et bien non, il n'a pas oublié, le malin. Aussi il me demande innocemment si en plus de la perte de poids j'ai réussi à diminuer un peu... Et face à mon air, tout aussi innocente, quand je lui dis que non, il rajoute "bon on ne peut pas tout faire en même temps non plus". Dans ma tête, ça chante joyeusement "oui, voilà, c'est tout à fait ça" et je me dis que ça pourrait bien devenir le prochain objectif de l'année. Il me fait donc une rapide prévention et on en arrive à l'objet "cigarette électronique" en me demandant si j'ai tenté ce petit accessoire. Bien évidemment que j'ai tenté mais je répond cordialement que face aux incertitudes sur les effets que cela a sur la santé et le manque de recul par rapport aux études menées je ne me suis pas trop acharnée... Ceci dit, est-ce vraiment plus dangereux que la cigarette, je ne sais pas trop. Un brin rassurant il me dit avoir lu des études et que selon lui il n'y a rien de bien pire que dans mon clope que je dégaine au quotidien.

Bon ok, je vais y songer !

2. L'achat.

Il n'aura fallu attendre qu'un jour de repos après une série de nuit pour que, face à mon paquet n'affichant plus que 4 clopes au compteur, lors d'une trainerie dans les rues brestoises je me décide à franchir le seuil de la porte d'une de ces boutiques qui fait pester les buralistes. 

 

Rue Vauban, (photographie personnelle, série "Brest and Co")

Rue Vauban, (photographie personnelle, série "Brest and Co")

Après avoir laissé ma banlieusarde V2 un peu plus haut dans une rue où une place se présentait à moi à proximité de la rue Vauban, je descend tranquillement et presque sûre de moi. 

Je me retrouve donc dans un lieu sans trop d'artifices, ça sent la vapote et les divers arômes semblent s'être mélangés. Une vendeuse décontractée me salue et c'est là que les affaires commencent. 

Je lui explique mon expérience d'il y a deux ans et le fait que je ne me suis pas sentie très convaincue puisque le jour suivant je retournais chez un buraliste m'offrir un paquet de clopes. Oui je dis m'offrir car au prix que ça coûte on peut facilement visualiser cela comme le petit cadeau qui fait plaisir. Bref je lui dis donc qu'effectivement j'avais à l'époque volontairement choisi un liquide sans nicotine et c'est là que j'avais fais l'erreur selon elle. Et oui... On ne peut pas être une "grosse" fumeuse et faire un sevrage aussi radical surtout si ce n'était pas franchement un choix au moment dit. 

Je lui dis aussi avoir été plutôt déçu par la vapeur et le fait que je ne retrouvais pas dans la vapote la sensation de tirer sur quoique se soit. 

Tout problème a sa solution, c'est que je n'utilisais pas correctement ma cigarette électronique ! Pour vivre l'expérience "à fond", il suffit de tenir la cigarette entre ses doigts, d'appuyer sur le bouton tout en tirant (jusque là j'avais bon !) et de tirer dessus comme si on utilisait une paille pour boire quelque chose. Et oui, tout de suite c'est mieux, comme quoi ^^!!! 

C'est tout naturellement que je lui demande ce qu'elle me conseille pour débuter... 

Tout est prévu, du kit pour démarrer avec en gros tout ce qui compose la cigarette soit la batterie, le clearomiseur (le réservoir transparent où se trouve les mèches) et le chargeur USB au kit avec le même produit mais en double voire en triple. Tout cela dans une petite pochette pour le trimballer partout. Autrement il y a la possibilité de n'en prendre qu'une ou de ne prendre que le nécessaire. Exemple, j'ai une batterie mais mon clearomiseur est jettable je ne viens prendre qu'un clearomiseur. Et oui parce qu'ensuite tout se change ou du moins il faut prévoir de changer à plus ou moins long terme.

J'opte pour le Kit de démarrage, de couleur rouge, what else ? Et un liquide qui est parfais puisque mentholé comme il faut, pas plus pas moins et nicotiné à 11mg. 

 

Ma cigarette électronique I, (photographie personnelle, série "Je vapote")

Ma cigarette électronique I, (photographie personnelle, série "Je vapote")

3. Et après ?

Bien décidée et mon seuil de volonté au max je reconnais ne pas être déçue et m'y retrouver. 

Bien sûr, ça change completement de mon clope habituel et ma façon de fumer mais je n'ai pas eu besoin de courir chez un buraliste pour me prendre un paquet car pas de sensation de manque. 

Au revoir, (photographie personnelle, série "Je vapote")

Au revoir, (photographie personnelle, série "Je vapote")

Et puis après on y prend même tellement goût qu'on passe de nouveau en boutique pour compléter son équipement en apprenant au passage trois - quatre nouveaux termes techniques pour mieux s'y retrouver. C'est comme ça que j'apprend que la partie transparente s'appelle un clearomiseur, qu'il y a des mèches longues, des courtes, jetables ou changeables, des qui font de la vapeur chaude et d'autres plutôt de la vapeur froide. Des batteries de plus ou moins fortes intensité, voire même à variations, bref : me voilà dans le monde merveilleux des vapoteurs et vapoteuses. 

C'est comme ça que j'ai acheté une deuxième batterie (après un petit moment de solitude) quand la première a clignoté cinq fois pour me dire qu'elle avait besoin d'être branchée et que c'est bien sûr à ce moment là que j'avais envie de fumer. 

Numéro Deux, (photographie personnelle, série "Je vapote")

Numéro Deux, (photographie personnelle, série "Je vapote")

J'ai aussi voulu tester le mini protank II, tout petit avec son embout interchangeable, sa vapeur tiède/froide en plus grande quantité et là très bonne surprise. C'est donc lui qu'on voit sur la photo ci-dessus avec son verre (pyrex) bleuté. 

C'est une question de goût, en ce qui concerne la vapeur et le type de "clearomiseur". J'apprend, lors de ma dernière visite sur un stand "cigarette électronique" que, si un goût de brûler est en bouche et que ça pique un peu dans la gorge il est temps de changer le clearomiseur. 

J'ai tenté au passage plusieurs liquide, car, dans la série pas de bol le liquide avec lequel j'ai commencé n'a pas été poursuivi dans ma boutique, pas assez vendu donc me voilà à la recherche de la nouvelle saveur mentholée qui me conviendra... Je n'adhère absolument pas aux saveurs fruitées et tutti quanti mais là encore c'est une question de goûts.

Moralité je me retrouve avec un sacré équipement mais qui fonctionne pas trop mal...

L'équipement, (photographie personnelle, série "Je vapote")

L'équipement, (photographie personnelle, série "Je vapote")

4. Les avantages, et les inconvénients....

 

Allez, je commence par les inconvénients. Je dirais la durée de charge de deux bonnes heures (d'où la batterie numéro 2), ça ne remplace pas forcément le plaisir de fumer si le plaisir y était et qu'il faille trouver le bon liquide. Penser toujours aussi à avoir du liquide d'avance, à recharger en liquide avant de prendre la route par exemple ou à avoir adapté la bonne batterie qui est chargée. 

Passé ces étapes, on se passe bien du paquet et de se rendre chez le buraliste du coin. (Je reconnais cependant qu'il ne faut pas que j'ai des cigarettes avec moi, trop tentant, c'est pour ça l'arrêt tout en douceur... ). Mais, OUT les odeurs de clope dans la voiture, dans l'appart', sur les fringues. Je peux un peu plus profiter de mon parfum, c'est plutôt cool aussi. Je me pose nettement moins de questions du genre : combien il me reste de paquets ou, est ce que je vais trouver des clopes aujourd'hui. 

Enfin et surtout, ça coûte nettement moins cher et, à la fin du mois, je peux crier haut et fort : VICTOIRE !!! 

Du coup, je marque le coup et je me fais un joli petit cadeau (que je ne vous dévoilerais pas, trop perso pour s'afficher sur un blog ^^) de la valeur économisée (ou presque) ^^ et ça, oui, ça c'est cool !!! 

Le petit plaisir, (photographie personnelle, série "Je vapote")

Le petit plaisir, (photographie personnelle, série "Je vapote")

Alors l'essayer c'est l'adopter, ou pas... Mais est ce que ça ne vaut pas le coup de tenter ^^?!

Commenter cet article

vape 09/04/2019 10:44

Très joli témoignage

EloDivague 28/06/2019 07:21

Hey, merci beaucoup

Saïd 21/07/2014 19:59

Ça fait du bien de te lire à nouveau ... Comme c'est très sympa... On a vraiment de savoir si tu vas tenir. En tout cas je te le souhaite. Bise.